» Constellation est une façon de libérer le meilleur qui se trouve en chacun de nous – enfants qui participent aux ateliers mais aussi peintres et personnes qui aident. » Ingrid Gomez, psychologue, groupe du Vénézuela

« J’aime dessiner parce que c’est joyeux. » Un enfant de Sacuanjoche, Nicaragua

« J’aime dessiner parce que je peux exprimer mes sentiments. Presque dans tous mes dessins, j’exprime le désir que le monde soit heureux, en bonne santé et qu’il n’y ait pas de guerres et pas de corruption. » Dalhia Sacuanjoche du Nicaragua

« Chers amis, nous vous remercions beaucoup pour le si beau tableau que vous nous avez envoyé où tous les enfants de notre foyer ont pu faire connaissance avec votre pays. Nous nous sentons heureux parce qu’il y a des enfants comme vous qui pensent à nous. Nous avons mis votre tableau dans la salle à manger pour toujours nous rappeler de vous.»
Un enfant de « Pintando mis Sueños » à Potosi, Bolivie

« Cette action a déjà créé des relations entre nous ici…»
«Recevoir des dessins faits par d’autres enfants, fera comprendre à ceux d’ici que cette action se mène aussi ailleurs, qu’ils sont connus et aimés, que des gens sous d’autres cieux pensent à eux, que cette action est justement une ouverture aux autres, à leur vie, leur culture, qu’elle vise des échanges d’amitié de solidarité…. Ainsi leur participation se fera avec plus de motivation et d’amour, en pensant à leurs très lointains amis très proches par le coeur. »
Alphonse Musonera, animateur de Amahoro Iwacu (Rwanda)

 » Nous voulons qu’on puisse penser qu’au Rwanda, au Brésil, comme au Vietnam, les enfants ont beaucoup besoin d’amitié et ils doivent faire naître ce qui est beau en l’homme. Voilà notre but nous l’estimons beaucoup.  »
Père Dominique Hieu, responsable des enfants montagnards du Vietnam.

« Ça nous apprend la vie d’ailleurs parfois belle, parfois horrible. Je trouve ça super fort de pouvoir communiquer avec des enfants qui n’ont pas tous une vie facile. Il faut que ça continue.»

«Par rapport aux convictions sur lesquelles s’appuie Constellation, nous aussi sommes convaincus du rôle exceptionnel que peuvent jouer des activités comme celles que vous proposez, dans la formation de personnes saines, libres, créatives et bienveillantes. Nous avons vu ce qu’un peu d’attention, la possibilité d’acquérir des connaissances en jouant, et un climat de paix, travail créatif et générosité, peuvent réussir chez des enfants apparemment destinés à échouer.» Maritza Montero, responsable des enfants de San José de la Urbina à Caracas et professeur à l’Université de Caracas.